Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités en cours > « Allons ! Pour la langue occitane : oui ! »

« Allons ! Pour la langue occitane : oui ! »

APPEL A SIGNER 2015 pour permettre à une langue de vivre et à ceux qui le désirent de l’utiliser

« Allons ! Pour la langue occitane : oui ! »

La préservation de la diversité linguistique et culturelle dans le monde est un enjeu majeur pour les années à venir. La langue occitane est menacée. Aucune langue ne peut vivre et se développer dans notre monde sans une action et un soutien des pouvoirs publics.

Les langues régionales ont été reconnues dans l’article [75-1] de la Constitution. « Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France ». C’est une reconnaissance symbolique qui ne suffit pas.

Nous voulons une loi qui donne un véritable statut juridique aux langues régionales. Une loi qui permette la mise en place effective, pour l’occitan, d’une politique linguistique publique cohérente et volontariste pour son développement.

Il faut donc, sur le territoire où se parle l’occitan, créer un environnement favorable à l’enseignement de et dans cette langue, à sa présence dans les médias numériques, audiovisuels et écrits, à la création culturelle en occitan, ceci afin de permettre et de développer sa transmission aux générations futures et son emploi dans la vie publique et sociale d’aujourd’hui. Il faut créer les conditions pour que cette langue et cette culture soient proposées en partage à tous ceux qui vivent sur le territoire occitan.

Les médias
Nous voulons un service public de radio et de télévision en langue occitane qui soit accessible dans toutes les régions de l’espace occitan. Nous demandons une aide spécifique pour les opérateurs privés (radios associatives, télévisions, presse) qui travaillent en faveur de la langue occitane (ou langue d’oc). Nous voulons que la presse régionale bénéficie de mesures d’incitation à l’utilisation de l’occitan.

La création
Le soutien à la création, c’est une politique spécifique en faveur de l’édition, du théâtre, du spectacle vivant en général, du cinéma et de la musique. La population doit pouvoir découvrir une culture trop souvent occultée.

L’éducation et l’enseignement
Nous voulons que tous les établissements scolaires offrent à tous les niveaux la liberté de choix pour chacun d’un enseignement sous des formes diverses :

  • un enseignement en occitan (bilingue à parité horaire ou en immersion),
  • un enseignement de la langue et de la culture occitanes. Nous voulons un enseignement spécifique en direction des adultes. Nous voulons, le développement du bilinguisme précoce dès la petite enfance.

La vie publique
L’occitan (ou langue d’oc) doit être présent dans la vie publique. Cela veut dire par exemple :

  • le respect de la toponymie et la mise en place d’une signalisation bilingue,
  • l’encouragement à l’utilisation de la langue occitane dans les lieux publics et dans la vie sociale.

Toutes ces demandes ont pour seul but de permettre à une langue de vivre et à ceux qui le désirent de l’utiliser. Elles s’adressent aux collectivités locales occitanes (Communes, Communautés de Communes, Départements, Régions) qui doivent se responsabiliser sur cet enjeu majeur. De plus, il est indispensable que l’Etat, le président, les députés s’engagent et garantissent les droits des langues régionales par une loi.


Sostèni / Je soutiens l’appel « Anem òc ! per la lenga occitana ! » NOM :……………………………………………………………………………………………………………………….……………. QUALITÉ/QUALITAT :……………………………………………..…………………………………………………………………… A…………………………………………………..…….. Date/ lo…………………………………..…………………………………. Signature / Signi :

□ Je souhaite être informé de l’évolution de l’appel / Vòli saber l’evolucion de la crida : E-mail / Corrièl : ........................................................................................... (cette adresse ne sera utilisée qu’à ces seules fins/aquesta adreiça servirà ren que per aquò) Envoyer à / tornar a : coordinacion.perlengaoccitana@gmail.com / IEO-Coordinacion. Ostal d’Occitània. 11 rue malcosinat. 31000 TOULOUSE/Tolosa