Vous êtes ici : Accueil > Bilinguisme > Le coin des Conseils Généraux > Conseil général des Hautes-Pyrénées > Dossier de presse du 15 décembre 2011

Dossier de presse du 15 décembre 2011

Dossier de presse du 15 décembre 2011

Soucieux de préserver la richesse du patrimoine culturel des Hautes- Pyrénées, le Conseil Général soutient et encourage quotidiennement les actions visant à promouvoir la langue occitane. C’est pourquoi, le Département participe à la campagne de sensibilisation de la langue occitane auprès des tout-petits, pilotée par l’Institut d’Etudes Occitanes.

Les origines de cette campagne

Cette démarche est née des intérêts et des atouts que peuvent constituer l’usage d’une deuxième langue auprès des tout-petits : stimulation de son éveil, plaisir de l’apprentissage, ouverture à sa culture… Dès novembre 2009, à l’occasion du colloque sur la Transmission familiale et naturelle de l’occitan de Tarbes, plusieurs participants et intervenants ont abordé la question du bilinguisme précoce, avec certaines expériences, notamment menées dans le département du Finistère. D’où l’idée, pour le Pôle Culture Occitane et la Direction de la Solidarité Départementale du Conseil Général de réfléchir sur les avantages pour les enfants d’évoluer dans un environnement bilingue ou multilingue. Une démarche de partenariat facilitée par des expériences antérieures communes en matière de promotion de la langue occitane avec l’apprentissage du gascon dans certains Etablissements d’Hébergement de Personnes Âgées Dépendantes des Hautes-Pyrénées.

Sensibiliser les parents et futurs parents à la langue occitane

Un livret d’information et un CD sur la langue occitane (composé de comptines avec la participation du groupe Nadau) seront distribués avec chaque carnet de santé pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2012. Dans ce petit livret, les parents trouveront toutes les informations relatives aux atouts que constitue la découverte d’une 2e langue pour les jeunes enfants : plaisir de parler 2 langues, capacités étonnantes de l’enfant pour apprendre une autre langue dès le plus jeune âge, préparer le multilinguisme grâce au bilinguisme, faire découvrir à l’enfant ses racines…

Intervention de Barbara Abdelilah-Bauer, auteur du "Défi des enfants bilingues - Grandir et vivre en parlant plusieurs langues", éditions La Découverte, 2008 :

« Dans un monde devenu village global et face à la mobilité croissante des populations, la maîtrise de plusieurs langues est aujourd’hui une nécessité. Si les connaissances scientifiques en matière d’acquisition du langage et des langues ont fait des progrès considérables ces dernières années, certaines croyances associées au bilinguisme ne permettent pas à tous les enfants de bénéficier des avantages d’un apprentissage précoce. En valorisant la transmission précoce des langues faisant partie du patrimoine familial, ou régional, on donne aux enfants toutes les chances de réussir leur vie d’adulte dans la société de demain. Combattre les idées reçues, construire une identité harmonieuse avec deux langues et deux cultures, tels sont les défis à relever par les enfants bilingues, leurs parents et leurs enseignants. »

Les avantages de faire découvrir une nouvelle langue aux jeunes enfants

• Avoir deux langues, c’est une vraie richesse :
Les langues constituent chacune une manière de penser, de voir et de dire le monde. Elles expriment des émotions, des intentions et des valeurs, consolident les relations sociales et transmettent des expressions et pratiques culturelles et sociales. Elles constituent un facteur déterminant de l’identité des individus. Les langues sont une richesse à préserver et à promouvoir pour la diversité culturelle en France, en Europe et dans le monde.
• L’enfant, dès sa naissance, dispose de capacités étonnantes pour apprendre les langues :
Au contact d’une langue orale, le bébé s’approprie, avant même de pouvoir prononcer ses premiers mots, de multiples sons, formes et combinaisons de mots présents autour de lui. Ce « bain de langage » se voit ensuite complété par des échanges oraux avec son entourage à travers des situations de jeux ou de découvertes. Ce contexte rassurant fait naître le plaisir d’exprimer des idées, d’écouter, de répéter, d’obtenir des réponses à ses questions, sans peur de se tromper. Entendre plusieurs langues dès la naissance est bénéfique, à condition que le langage soit structuré et le vocabulaire suffisamment riche ! Cela ne retardera pas ses apprentissages, bien au contraire.
• Le bilinguisme prépare au multilinguisme :
L’apprentissage d’une 3e et d’une 4e langue se trouve grandement facilité. L’enfant parlant deux langues développe dans son cerveau des « passerelles » facilitant l’apprentissage de nouvelles langues. Des démonstrations convaincantes nous sont apportées par des petits français parlant d’autres langues régionales comme le basque et le breton, mais également à l’étranger par les enfants néerlandais, danois, ainsi que par des enfants de couples étrangers vivant en Occitanie qui sont souvent capables de parler couramment trois, quatre voire cinq langues.
• Connaître ses racines, c’est s’ouvrir à celles des autres :
Choisir de faire découvrir à son enfant la culture et la langue de sa région, c’est l’aider à mieux appréhender qui il est. C’est aussi l’aider à mieux comprendre ceux qui parlent d’autres langues, qui sont issues d’autres origines ou ont des manières de vivre différentes des nôtres.
• Le bilinguisme précoce stimule l’éveil de l’enfant :
Penser et parler deux langues lui procureront un plaisir double. Cela lui permettra d’accéder à deux manières de se penser dans le monde. L’imaginaire de votre enfant s’en trouvera ainsi enrichi. Pour un enfant, une langue est un vecteur privilégié d’une culture spécifique, d’un imaginaire original, avec ses expressions, jeux de langage et histoires enfantines.

Les actions du Conseil Général toute l’année en faveur de la langue occitane

• le financement (à parité avec les communes) d’interventions régulières en occitan dans les écoles élémentaires (intervenants de l’association « Parlem »),
• l’accompagnement de l’enseignement de l’occitan (spectacles, matériel, pédagogique pour les écoles et collèges),
• l’aide aux écoles associatives Calandretas,
• l’aide aux cours d’adultes,
• l’organisation du Concours Bigourdan d’Expression Gasconne.

Les autres axes majeurs sont la valorisation de la langue dans la vie publique

• soutien aux manifestations culturelles (Hesteyade de Bigorre, Festival Rencon’trad à Avezac), aux médias (Radio Païs), conseil aux communes (toponymie, signalétique bilingue).
Depuis quelques années, de nouveaux axes de travail sont étudiés sur le rôle de l’occitan pour le lien social Opération intergénérationnelle « Passa’m era lenga » (Il s’agit de proposer aux écoles de rencontrer des locuteurs « naturels » de l’occitan pour échanger avec eux et éventuellement les enregistrer) expérimentation et étude sur l’occitan en maison de retraite (opération « Lenga de casa »), campagne sur l’intérêt du bilinguisme précoce pour les jeunes enfants, réflexion (avec d’autres collectivités de la Région) sur la valorisation des produits régionaux à travers la langue occitane, enquête sociolinguistique…

 

Lire la page en òc
Fichièrs de descargar