Vous êtes ici : Accueil > Nos missions > Agir pour la langue > NPLD > La rubrique d’informations du 23/09/2016 du NPLD

La rubrique d’informations du 23/09/2016 du NPLD

Le NPLD (réseau de promotion de la diversité linguistique), dont est membre l’IEO, nous présente différents rendez-vous et actions à venir pour renforcer la richesse linguistique en Europe.

La rubrique d’informations du 23/09/2016 du NPLD
  • Le premier ministre du Pays de Galle (Royaume-Uni) et ministre de la langue galloise a annoncé le lancement d’une campagne pour augmenter le nombre de locuteurs gallois à 1 million d’ici 2050. Une consultation est également menée pour recueillir les propositions locales et sera publiée en mars 2017.
    Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Le gouvernement de Valence vient de publier un nouveau plan d’éducation multilingue qui intègre dans son système d’éducation obligatoire (en dehors de l’étude facultative d’autres langues) le catalan, l’espagnol et l’anglais. Ce nouveau modèle scolaire sera opérationnel dès 2017.
    Pour connaître cette mesure, cliquez ici.
  • Comment gérons nous la transformation du monolinguisme face aux sociétés multilingues ? Comment pouvons nous garantir l’égal traitement des langues au sein d’un territoire ? Toutes ces questions seront abordées lors de la Journée des débats sur le multilinguisme, organisée par l’université Pompeu Fabra, le Conseil des langues européennes et l’Institut d’études catalanes les 10 et 11 novembre 2016 à Barcelone (Espagne).
    Pour être informé sur cet événement, cliquez ici.
  • Le Projet numérique sur la diversité linguistique (DLDP) enquête sur les minorités linguistiques européennes pour mieux connaître leurs besoins et leurs difficultés.
    Pour mieux connaître ce projet, cliquez ici.
  • Réagir dans une autre langue que la sienne améliore nos réactions immédiates. Selon les observations de l’expert sur le bilinguisme Albert Costa récemment publiées, quand nous parlons une langue étrangère, nous diminuons nos réactions émotionnelles et augmentons nos choix rationnels.
    Pour lire cet article, cliquez ici.
Lire la page en òc