Vous êtes ici : Accueil > Nos missions > Agir pour la langue > NPLD > La rubrique d’informations du 11/11/2016 du NPLD

La rubrique d’informations du 11/11/2016 du NPLD

Le NPLD (réseau de promotion de la diversité linguistique), dont est membre l’IEO, nous présente différents rendez-vous et actions à venir pour renforcer la richesse linguistique en Europe.

La rubrique d’informations du 11/11/2016 du NPLD
  • Le Parlement européen a récemment publié le rapport "Stratégie du multilinguisme : coûts et bénéfices", écrit par Michele Gazzola. Son analyse détaille l’Europe multilingue et donne un aperçu des différentes langues utilisées dans l’économie européenne.
    Pour lire le rapport complet, cliquez ici.
  • Afin de renouveler le cadre de référence des langues européennes créé en 2001, le Conseil de l’Europe a lancé une consultation concernant la mise à jour et les interactions nécessaires à la nouvelle version jusqu’au 15 février 2017.
    Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Le Centre de terminologie catalan (TERMCAT), accrédité par le gouvernement catalan, a publié une terminologie des migrations, une base de données des termes les plus utilisés par les médias à propos de la crise des réfugiés. Ces termes nouveaux seront inclus dans un dictionnaire des relations internationales.
    Pour mieux connaître cette initiative, cliquez ici.
  • Est-ce que les langues officielles sont plus parlées que les autres ? Quels sont les meilleurs outils pour promouvoir toutes les langues européennes ? Tel est l’échantillon des questions qui seront posées lors de la conférence Linguapax, organisée par la municipalité de Barcelone, le gouvernement de Catalogne et les services éducatifs catalans le 25 novembre 2016 à Barcelone (Espagne).
    Pour avoir accès au programme, cliquez ici.
  • Une récente étude scientifique menée par Verónica Benet-Martinez explique les raisons du vote conservateur des minorités culturelles aux Etats-Unis. Cette analyse démontre que les immigrants qui ont gardés des liens avec leur pays d’origine ont tendance a voter plus progressiste que ceux qui s’intègrent dans la culture anglo-saxonne.
    Pour aborder cette étude, cliquez ici.
Lire la page en òc