Vous êtes ici : Accueil > La langue occitane > Occitan ou patois, quelle différence ?

Occitan ou patois, quelle différence ?

On appelle souvent l’occitan « patois ». C’est en réalité un terme péjoratif. En effet, certains dictionnaires définissent ce terme souvent utilisé pour parler de l’occitan comme une « langue pauvre, rustique, voire vulgaire ». Pourtant, cette langue est aujourd’hui enseignée jusqu’à l’université et fût chantée par les troubadours à travers toute l’Europe. L’occitan est parlé et reconnu officiellement au Val d’Aran en Espagne et dans le Piémont en Italie.

Occitan ou patois, quelle différence ?

 

Ces expressions sont d’origine occitane. Vous voyez bien que vous en connaissez quelques mots ! La forme occitane est en italique.

 

Bidasse Vidassa : mauvaise vie, vie de chien (vida + suffixe augmentatif et péjoratif). Le mot apparaît autour de 1914. Pour contourner la censure, les soldats écrivaient que tout allait bien et que Bidasse ne les quittait pas.

Bouffer Bofar, bufar : souffler, bâfrer : en raison du gonflement des joues de celui qui se goinfre.

Cramer Cremar / cramar : brûler. L’introduction de ce mot dans les dictionnaires de langue française est relativement récente.

Ensuqué Ensucar : frapper quelqu’un sur le sommet de la tête : le suc. Assommer, par extension : abrutir.

Fada Fadat : Fou. Littéralement, charmé, possédé par les fadas, les fées. C’est avant tout un idiot, et à ce titre quasiment sacré. Le qualificatif contient une certaine dose de sympathie.

Mèfi ! Gaffe ! Mot français, provençalisé à Marseille, devenu international.

Panade Misère. Dérivé : panadeux. De panada : soupe à base de pain et d’oeufs, un plat de pauvre.

Pétanque Petanca. Vient de l’occitan a pè tancat, les pieds joints.

Que dalle Que d’ala : Rien. Littéralement : que de l’aile. Par un raccourci hardi : en effet, il n’y a pas grand-chose à manger dans l’aile de volaille = rien.

Racaille Racalha : de racar, vomir.

Raquer Payer : de racar, vomir.

 

Extrait du livre de Florian Vernet, Que dalle ! Quand l’argot parle occitan, IEO Editions, 2007.

Lire la page en òc
Portfòlio de l'article