Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Archives > Officialisation de Luòcs, base de données toponymiques occitanes

Officialisation de Luòcs, base de données toponymiques occitanes

Ce vendredi 27 juillet, le point fort de l’association à l’Estivada, était la présentation de la base interrégionale de données toponymiques. Ce projet, co-porté par Pierre Bréchet et Domenge Château-Annaud, administrateur de l’IEO et informaticien, a pris une nouvelle envergure. C’est le seul outil capable de donner une vision de l’ensemble de l’espace occitan qui soit dédié à la fois au grand public comme à des fins de sauvegarde et de recherche.

Officialisation de Luòcs, base de données toponymiques occitanes

Pierre Bréchet a présenté le site, bdtopoc.org, devant un public nombreux enrichi d’une partie des correspondants départementaux de l’IEO pour les questions toponymiques, des conseillers régionaux David Grosclaude pour l’Aquitaine, Guilhem Latrubesse pour Midi-Pyrénées, et Gustave Alirol pour Auvergne, ainsi qu’à Mme Simone Anglade, Vice-Présidente du Conseil Général d’Aveyron. Ce site exprime la volonté de l’association de faire rentrer les toponymes occitans dans une nouvelle dimension, et de réaffirmer notre volonté d’un affichage généralisé des toponymes, comme de leur usage, dans l’espace occitan.

A ce jour, quasiment l’ensemble des départements sont référencés dans la base, avec une proposition de toponyme pour l’ensemble du département dans quasiment 90% des cas. La Comission Toponimica Occitana (CTO), qui regroupera à la fois les correspondants de l’association, ses experts, mais aussi des personnalités en toponyme de l’ensemble de la société, aura a cœur de définir et valider dès ce second semestre les toponymes pour des premiers départements. La CTO aura également à charge de compléter l’ensemble des fiches dédiées aux toponymes, puis d’entrer les micro-toponymes. La base s’enrichira également au fur et à mesure de données associées au collectage, comme l’oralité. Enfin, il est à noter que la base sera exportable et utilisable dans de futures applications libres par exemple, ce qui en fait sa force.

L’IEO affirme ainsi sa volonté, ce qui a été confirmé par les élus présents, de se positionner comme l’opérateur incontournable pour la toponymie pour l’espace occitan. Le défi proposé est donc en train d’être relevé par l’IEO.

 

Lire la page en òc
Portfòlio de l'article