Vous êtes ici : Accueil > Nos missions > Agir pour la langue > Anem Òc, per la lenga occitana ! > Présentation du collectif "Anem Òc, per la lenga occitana !"

Présentation du collectif "Anem Òc, per la lenga occitana !"

"Per la lenga occitana" est un collectif qui rassemble tous ceux qui veulent le réel développement de la langue occitane.
Il est coordonné par Calandreta et l’IEO.
Site Anem Òc

Présentation du collectif

Ratifier la Charte : oui mais… n’oublions pas la loi !

Madame, Monsieur,

A l’heure où le président de la République évoque la possibilité d’une ratification de la Charte européenne des langues régionales du Conseil de l’Europe, tous ceux qui sont attachés à la promotion d’une politique en faveur de la langue occitane auront la possibilité de faire passer leur message lors de la grande manifestation qui se déroulera le 24 octobre prochain à Montpellier.

Nous serons à quelques semaines des élections régionales. Ce n’est donc pas par hasard que cette date a été choisie. Le collectif d’organisation, indépendant de tout parti politique, composé uniquement d’associations culturelles, souhaite interpeller tous les candidats démocratiques à ces élections sur les points que vous trouverez dans l’appel à la manifestation.

Déjà en 2005, en 2007, 2009 et en 2012 de grands rassemblements avaient eu lieu à Carcassonne, Béziers et Toulouse. La manifestation de 2012 avait rassemblé près de 30 000 personnes à Toulouse. Des actions seront menées aussi le même jour dans d’autres régions. Toutes les langues territoriales de France seront donc concernées. Montpellier sera sans aucun doute ce jour-là le lieu de la manifestation la plus importante grâce à la présence de milliers de personnes qui viendront des 8 régions occitanes du territoire français mais aussi du Val d’Aran (vallée de l’État espagnol où l’occitan est officiel) et des Vallées occitanes du Piémont italien où l’on parle aussi notre langue.

Depuis des années la France signe des conventions internationales sur la diversité culturelle et linguistique mais hésite à s’engager vraiment dans le respect de ces principes lorsqu’il s’agit des langues de son territoire. Pourtant on sent que les manifestations passées ont permis des avancées. Des collectivités (communes, départements, régions) mettent en place des politiques en faveur de l’occitan d’autres renforcent une politique déjà entamée.

Ce n’est pas suffisant. L’effort doit être collectif c’est à dire qu’il doit venir des collectivités et de l’État. L’occitan est aujourd’hui encore parlé par près de deux millions de personnes si l’on en croit les diverses enquêtes. La langue est comprise par encore plus de personnes et surtout les enquêtes révèlent que la population est favorable à une politique publique en faveur de l’occitan. Cependant tout cela reste fragile s’il n’y a pas la mise en place d’une politique publique en faveur de l’occitan.

Depuis 2008 la constitution reconnaît les langues régionales comme « patrimoine de la France ». Ce n’est pas suffisant. Cette reconnaissance dans la Constitution n’est que symbolique.
Nous voulons une loi qui donne du contenu à cette disposition constitutionnelle.
Nous voulons que les questions de l’enseignement de la langue et dans la langue soient posées de façon à permettre le développement de l’occitan.
Nous souhaitons que les questions liées aux médias et à la présence publique de la langue soient traitées sérieusement.

En se rassemblant avec un slogan qui sera « Anem Òc ! per la lenga occitana ! » des milliers de personnes enverront ce message au gouvernement, à ceux qui seront nos élus régionaux, mais aussi à tous les élus qui, chacun à son niveau peut avoir une action publique en faveur de notre langue.

Nous invitons tous ceux qui considèrent que la République doit reconnaître sa diversité, en être fière et en faire une force de tolérance, à venir manifester à Montpellier.
Nous invitons tous les citoyens à venir à Montpellier. Nous les invitons à interroger leurs élus sur cette question.
Nous invitons les élus à s’engager et à venir à Montpellier le 24 octobre pour dire avec nous :

« Anem Òc ! Per la lenga Occitana ! »

La Coordination

Lire la page en òc