Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Archives > Retour sur la demande d’asile culturel faite à l’UNESCO

Retour sur la demande d’asile culturel faite à l’UNESCO

Ce mercredi 15 mai 2013, ce sont différentes associations membres de ELEB/EBLUL França, accompagnées d’élus et de militants des langues dites régionales issues de diverses organisations, qui se sont rassemblée devant le siège de l’UNESCO à Paris afin de solliciter une demande d’asile culturel

Retour sur la demande d’asile culturel faite à l’UNESCO
JPEG - 20.2 ko

Ce fut une première et une réussite ! Des militants de l’ensemble des langues dites régionales, accompagnés d’élus de toute tendance politique, se son rassemblész devant le siège de l’UENSCO à Paris, afin de demander l’asile culturel pour leurs langues.

JPEG - 282 ko

L’IEO s’engagea pleinement dans cette initiative, en tout premier lieu comme menbre du Collectif du 31 mars 2012 (qui rassemble les associations à l’origine des différentes manifestations en 2012, comme celle de Toulouse), avec en premier lieu Ana-maria Poggio, Vice-Président de l’IEO chargée de la revendication pour la langue occitane, et Alexis Quentin, à la fois président de l’IEO-75 e secrétaire d’ELEN/EBLUL França.

Une délégation de représentants des différents associtaions culturelles, accompagnées de deux députés (Paul Molac e Silvyane Alaux), ua sénatrice (Espagnac) et un conselher regional de Midi-Pyrénées (Guilhèm latruvèrsa) a été reçue par le secrétaire de l’UNESCO Mauro Rosi.

JPEG - 216.1 ko
JPEG - 287.5 ko

L’Institut d’Estudis Occitans, par la voix de son directeur Laurenç Gòsset, rappela la situation actuelle discriminante qui est faite aux locuteurs des langues régionales, discrimination qui est un des fondements du rôle de l’UENSCO. Une situation d’autant plus bloquée que l’Etat refuse de modifier la Constitution française et que l’ancien candidat, aujourd’hui président, renie son engagement électoral de prcéder à la ratification de la Charte. Or justement, la Constitution, comme la loi, reflète une demande de la société pour permettre de s’organiser selon ses aspirations. Cette situation injuste est ressentie d’autant plus fortement qu’elle fait suite aux mobilisations importantes, comme celle de Toulouse en 2012 (30 000 personnes).

JPEG - 239.6 ko
JPEG - 143.3 ko

A l’issue de cette réunion d’échanges, la demande officielle, signée par l’ensemble des représentants présents

JPEG - 288.8 ko

au nom de leur organisation, a été remise à Monsieur Rosi par Joan-Francés Laffont.



JPEG - 288.8 ko
JPEG - 178.9 ko

Une fois la délégation assurée de la volonté de l’UNESCO d’étudier sa demande et de s’adresser à l’Etat français, promesse qui sera suivie de près, la délégation pu rejoindre les militants demeurés derrière les grilles de l’UENSCO et se joindre à eux pour faire le point sur la journée et réalisée une ultime photo de groupe.

Alexis Quentin nous donne ici en quelques mots son sentiment à l’issue de cette exceptionnelle mobilisation à Paris


Interview d’Alexis Quentin - IEO - Demande d... par Institut_Estudis_Occitans

La banderole !


Demande d’asile culturel UNESCO - 15/05/2013... par Institut_Estudis_Occitans

La déclaration de Joan-Francés Laffont à la sortie de l’UNESCO au nom de l’ensemble des participants à cette journée

Le reportage breton sur cette journée

 

Lire la page en òc