Vous êtes ici : Accueil > Nos missions > Centre de ressources > Transmission naturelle et familliale de la langue occitane

Transmission naturelle et familliale de la langue occitane

Congrès Européen sur la transmission naturelle et familiale de la langue occitane et des langues minoritaires d’Europe organisé par l’IEO le 20 et 21 novembre à Tarbes.

Transmission naturelle et familliale de la langue occitane

La transmission naturelle d’une langue, dans les familles, entre générations, dans le cadre professionnel, dans l’environnement social, est indispensable pour la transmission de toute langue. Cette transmission est reconnue par tous les linguistes comme un moyen très efficace de transmettre une langue.

 

Or, aujourd’hui la transmission naturelle de l’occitan est très faible. Il est indispensable de réactiver ces moyens de transmission de la langue occitane en complément de la transmission assurée par l’école et les cours pour adultes, pour assurer un développement de la langue dans les décennies à venir.

Toutes les politiques linguistiques menées en Europe et dans le monde ont pris en compte cette dimension. Il manque aujourd’hui en Occitanie une réelle réflexion sur ces problématiques, des objectifs clairs, et des actions concrètes et de dimension interrégionale.

C’est pourquoi l’Institut d’Etudes Occitanes organise les 20 et 21 novembre 2009 à Tarbes un congrès sur ce thème.

La suite du congrès

Les actes du congrès

Les actes audio du congrès sont disponibles en DVDRom auprès de l’IEO.
Le DVD contient :

 

  • une version audio des deux jours de congrès européen dans toutes les langues accessibles à l’écoute et traduites simultanément en français, occitan, anglais, espagnol.
  • les communication écrites des intervenants.
  • quelques photos de l’événement.

Prix : 6€.
Pack Actes du congrès+ Film sur la transmission familiale : 11€.
Bon de commande

 

Le DVD sur la transmission familiale de l’occitan

Deux films de 6 et 8 minutes et un bonus de 3 minutes enregistrés lors de la manifestation de Carcassonne le 24 octobre 2009 par Piget Production.

 

Mos parents m’an transmetut (Mes parents m’ont transmis) 6 minutes 20.
Parli occitan a mos enfants (Je parle Occitan à mes enfants) 8 minutes17.
+ Bonus 2 minutes 58.

Film en occitan sous-titré en français.
La transmission familiau e naturau de la lenga occitana, Piget production, IEO, 2009, 7€, 14 minutes.

Passez votre commande en envoyant votre chèque et vos coordonnées à :
IEO
11 rue Malcousinat
31000 Toulouse
05 34 44 97 11
direccion@ieo-oc.org
Plus d’infos

Suite à ce congrès et en utilisant différentes interventions produites à cette occasion seront également organisés des ateliers pour les parents sur la transmission familiale de la langue occitane en 2010.


Editorial du programme du congrès, par David Grosclaude, Président de l’Institut d’Etudes Occitanes.

Retisser le lien

La question de la transmission familiale est une question majeure pour l’avenir de la langue occitane.
Pendant des dizaines d’années, tout a été fait pour que les parents ne transmettent plus la langue à leurs enfants. C’était un élément central de la politique linguistique en France. Pour l’occitan, et pour les autres langues, ce fut presque fatal. Tout était fait pour que les parents aient honte de leur langue. Il fallait que les enfants soient coupés de la langue que souvent leurs parents parlaient entre eux.

Il n’est pas nécessaire d’être un grand psychologue pour savoir que cela a eu des conséquences, sur une et même plusieurs générations. L’occitan comme les autres langues était la langue honteuse. Ce n’était même pas une langue. Tout cela aurait pu tuer l’occitan mais, malgré tout, il a résisté.

Les dégâts sont cependant importants et aujourd’hui il faut retisser le lien linguistique familial là où c’est encore possible et parfois il faut le recréer sur des ruines. Les dégâts psychologiques de décennies de politique de dénigrement son incontestables. Il faut les connaitre, les mesurer afin de bâtir la politique linguistique de demain.

Une génération nouvelle est prête à prendre en charge l’avenir de la langue mais elle a besoin de connaitre cette histoire et les traumatismes qu’elle a engendrés. Cette génération comprendra mieux les difficultés de la tâche qui l’attendent.

Il faut l’aider en lui montrant que la transmission de la langue en famille peut être soutenue par des outils extérieurs comme l’école ou les médias par exemple. La resocialisation de la langue occitane ne se fera pas sans un redémarrage de la transmission familiale. Cependant en un siècle le monde a changé. La langue reste un objet politique mais l’environnement est différent ; les enjeux ne sont plus les mêmes.

L’occitan est un bien collectif. Il concerne ceux qui le parlent et ceux qui souhaitent, bien que n’étant pas locuteurs, que d’autres, qui viendront après eux puissent le parler.

Lire la page en òc
Portfòlio de l'article
Fichièrs de descargar